2011 – Renaissance du Ransomware

Tout est en évolution, ainsi que l’industrie de Malware – au grand dam de votre personne, et dizaine de millions d’autres utilisateurs pacifiques d’Internet. Au début, il n’y avait qu’une poignée de virus, ensuite au cours du temps on suivit les Trojans, les vers, l’hameçonnage et de nombreuses autres approches criminelles qui menacèrent la sécurité de vos données et de votre portefeuille. L’un d’eux, porte le nom étrange de « Ransomware », et connait en 2011 un retour réussi, mais teigneux pour nous. Une raison suffisante pour nous de vous présenter cette catégorie de Malware relativement inconnu et de vous montrer comment le reconnaitre et de pouvoir vous protéger contre lui.

Qu’est-ce que le Ransomware ?

Le nom « Ransomware » semble tout d’abord étrange pour beaucoup au début et plus particulièrement dans le secteur de la langue francophone au faible degré de notoriété du substantif anglais « ransom » (rançon). Le mot signifie en réalité « rançon », et dit déjà, à quoi les auteurs des Ransomware ont pensé ; à savoir justement ceci.

Maintenant, vous pouvez vous demander comment un Malware peut exiger une rançon ou pour tout autre chose. Naturellement, il ne s’agit pas ici de kidnapper des membres de la famille, des amis ou des animaux domestiques, mais quelque chose de plus banal : Votre ordinateur respectivement les données sur votre ordinateur. Car à l’aide des Ransomware un agresseur code des données sur un ordinateur étranger et exige alors pour le décodage une rançon. Un très sale truc, car avec un bon algorithme de codage, la restauration de l’ordinateur est difficile, voire presque impossible, pour son propriétaire.

Une vieille idée ranimée – et ça fonctionne comme ceci

L’idée n’est pas nouvelle, comme déjà indiquée, en 1989, il y a eu la première version. Toutefois, notre équipe d’analystes a observé cette année quelques manifestations de Ransomware avec une très forte diffusion, c’est pourquoi l’on peut parler d’une renaissance de cette catégorie de Malware. Cela tient aussi probablement à la multiplicité et plus ou moins aux possibilités de paiement qui existe aujourd’hui. À côté de la carte de crédit classique, des services s’offrent comme Paypal, Moneybookers, Ukash et bien d’autres pour une transaction rapide de l’argent des rançons.


Pendant que le soi-disant Trojan de la police allemande, un représentant ransomware a aussi surtout terrorisé les utilisateurs allemands, nos experts découvraient en juin 2011 une manifestation de diffusion encore plus grande qui s’est élargie ensuite en Grande-Bretagne via toute l’Europe: le METROPOLITAN POLICE Ransomware. Chacun se donna le nom et la variante germanisée semblable et reconnaissable au logiciel de la police et affirmait hardiment que le propriétaire de l’ordinateur aurait enfreint le droit britannique. Pour cette raison, l’ordinateur est verrouillé et le propriétaire doit payer une pénalité pour être de nouveau maître de son propre ordinateur.


Ce qui ressemble aux rayures d’une voiture garée au mauvais endroit est clairement une escroquerie. À ce jour, aucun État n’utilise des logiciels exécutifs, qui verrouillent l’ordinateur sans contact personnel via le logiciel. Mais celui qui n’est pas un expert en informatique ou qui n’est pas d’une méfiance acerbe peut facilement tomber dans les arnaques de ce type. À la fin, l’argent de la victime sans connaissance atterrit chez les cybercriminels.

Comment puis-je protéger mon ordinateur ?

Mais, comme tous les Malware, les Ransomware doivent naturellement arriver tout d’abord sur le PC. Cela peut arriver et être dû á des lacunes du système, ainsi que par des téléchargements infectés et la visite de faux sites. C’est pourquoi il faut respecter les deux règles d’or de base que le système d’exploitation tout comme les logiciels installés soient constamment à jour et installer un excellent programme de sécurité avec une protection en temps réel, tel que notre
Emsisoft Anti-Malware.

Si un jour, vous êtes en face d’un ordinateur verrouillé, cela veut dire d’abord : Restez calme. Dans tout les cas, on ne doit pas céder aux exigences du fraudeur et payer la rançon. Pour la plupart des épidémies de Ransomware, il y a en un rien de temps des instructions de suppression détaillées, ergo est la meilleure option à essayer sur un ordinateur qui n’est pas verrouillé, le moteur de recherche de choix pour obtenir des informations sur ce Malware. Nos experts seront très heureux de vous aider dans nos forums dans le secteur “« Mon PC est infecté !», davantage de conseils et d’aide sont disponibles là.

34 thoughts on “2011 – Renaissance du Ransomware

  1. Pingback: BsVdFdynHV BsVdFdynHV

  2. Pingback: harper99 caro

  3. Pingback: mini ipad accessories keyboard

  4. Pingback: Dating Tester

  5. Pingback: vmofAeR1HT vmofAeR1HT

  6. Pingback: Trackback

  7. Pingback: Trackback

  8. Pingback: Trackback

  9. Pingback: Trackback

  10. Pingback: Trackback

  11. Pingback: shopping web directory

  12. Pingback: My Homepage

  13. Pingback: hotel krakow

  14. Pingback: web hosting affordable

  15. Pingback: sesje noworodkowe

  16. Pingback: matura

  17. Pingback: internet marketing indianapolis

  18. Pingback: Roanoke Virginia Traffic Violation

  19. Pingback: simple website templates

  20. Pingback: Reiki Training

  21. Pingback: recette crepe

  22. Pingback: page rankings

  23. Pingback: gabinet kosmetyczny Warszawa Sródmiescie

  24. Pingback: Portal kulinarny

  25. Pingback: visit this web-site

  26. Pingback: srodki na lysienie

  27. Pingback: top ten laptops

  28. Pingback: Trackback

  29. Pingback: online marketing forums

  30. Pingback: remont

  31. Pingback: cheap seo services india

  32. Pingback: obsluga serwerów

  33. Pingback: obsluga serwerów

  34. Pingback: axmcsnrcaxmgcnacgnr

Laisser un commentaire