Antivirus, anti-logiciels malveillants, anti-PUP ? En quoi consiste réellement Emsisoft ?

  • mars 25, 2015
  • 4 min read

Un mot de notre PDG, Christian Mairoll :

Lorsque j’ai fondé la société en 2003, je pouvais dire : Emsisoft est une société qui lutte contre les chevaux de Troie, ou tout du moins une société qui se bat contre les logiciels malveillants, car c’était le terme le plus couramment à l’époque pour tous les programmes qui n’étaient pas spécifiquement des antivirus. Au fil des ans cependant, mon équipe et moi-même avons trouvé que cette définition était probablement trop réductrice. En 2008, nous avons décidé d’ajouter un deuxième moteur d’analyse à notre propre technologie, de sorte que notre produit phare soit en mesure de répondre aux attentes de tous les utilisateurs, existants ou potentiels, en quête d’un produit antivirus tel que défini par le secteur.

Mais honnêtement, le mot « Antivirus » ne nous satisfaisait pas pleinement. Les statistiques que nous enregistrions, portant sur les menaces réellement détectées, indiquaient clairement que les virus représentaient moins de 5 % du total des infections en 2008. Nous avons donc commencé à nous projeter plus comme une société « Anti-logiciels malveillants » et avons même changé l’appellation de notre produit phare en « Emsisoft Anti-Malware« , puisque Malware (ou logiciel malveillant en français) est le terme officiel englobant tous les types de menaces pour votre ordinateur. Fait intéressant, la plupart de nos concurrents continuent d’appeler leurs produits des « Antivirus« , en dépit du fait que cette appellation est résolument erronée. Même la très réputée agence de tests de sécurité Internet AV-Comparatives le reconnaît.

Emsisoft Anti-PUP ?

Le terme « PUP » signifie « Programme potentiellement indésirable« . Pour être plus précis, il englobe toutes ces barres d’outils incroyablement utiles, qui non seulement modifient le moteur de recherche par défaut, mais aiment bien afficher moult fenêtres pop-up commerciales clignotantes, suivre vos habitudes de navigation ou vendre les cookies de données soi-disant « anonymes » de votre profil d’utilisateur à des régies publicitaires uniquement désireuses de suivre chacun de vos mouvements sur Internet. [fin de commentaire sarcastique]

Au cours de l’année passée, nos experts en analyse de logiciels malveillants ont constaté un changement radical du paysage des menaces. J’ai pris le temps dernièrement de comparer les dernières statistiques d’infection à celles des années précédentes et quelle ne fut pas ma surprise de découvrir que nous sommes littéralement devenus une société « anti-PUP » !


Ce graphique indique la proportion des PUP comparativement au pourcentage des infections par autres logiciels malveillants. En 2012, ils ne représentaient que 25 % de toutes les infections par logiciels malveillants. Vous pouvez désormais clairement constater la nette augmentation de pourcentage en quelques années !

79 % de toutes les infections que supprime Emsisoft sont des PUP !

Après avoir vérifié par trois fois les requêtes de base de données sur notre base de données car je n’arrivais tout simplement pas à le croire, j’ai compris que non seulement nous avions supprimé en janvier 2015 2 534 673 infections par logiciels malveillants (sans compter les infections non signalées) mais que le secteur des gratuiciels allait de mal en pis puisque 79 % des infections détectées étaient désormais des PUP.

150314_antipup_infectionstotal

Il va sans dire que nombreux sont les fabricants de logiciels devenus assez cupides pour sacrifier la confidentialité, le confort et la tranquillité d’esprit de leurs utilisateurs sur l’autel de l’argent facile. Dans un article précédent, nous avions signalé comment ces développeurs de PUP tentent de soudoyer les fournisseurs de logiciels en leur offrant une compensation financière pouvant aller jusqu’à 2 $ par installation. Voici la ventilation complète des logiciels malveillants :

150314_antipup_typesofinfections

À tout problème, sa solution. Emsisoft, depuis toujours, place l’éthique au cœur de ses valeurs. Alors que de nombreux produits antivirus ne détectent pas aujourd’hui la plupart des programmes potentiellement indésirables voire injectent eux-mêmes des PUP directement dans leurs propres produits, Emsisoft a été maintes fois reconnu capable de les supprimer efficacement.

La vraie puissance du deuxième moteur d’analyse dans les produits d’Emsisoft

Nos clients nous demandent parfois d’expliquer la portée du deuxième moteur d’analyse d’Emsisoft après une première analyse (par Bitdefender). Aujourd’hui, l’équipe d’analyse d’Emsisoft en charge des logiciels malveillants passe le plus clair de son temps à créer des signatures de détection (et de suppression) pour ces programmes indésirables. C’est pourquoi plus de 74 % de l’ensemble des PUP détectés le sont par notre propre moteur d’analyse intégré, tandis que notre second moteur d’analyse se concentre sur la détection de tous les autres types de menaces, comme les chevaux de Troie, les bots, les portes dérobées, les virus et autres. Les résultats finaux pour tous les types de logiciels malveillants se répartissent comme suit :

150314_antipup_emsisoftengines

Nous devrions aujourd’hui nous considérer principalement comme une société anti-PUP

En conclusion, bien que le nom de notre produit, « Emsisoft Anti-Malware« , reste valide, nous devrions nous penser avant tout aujourd’hui comme une société anti-PUP. À l’heure actuelle, il est très peu probable que la tendance consistant à ajouter aux gratuiciels des éléments non désirés contre monnaie sonnante et trébuchante s’inverse de sitôt. Malheureusement, il est devenu un modèle d’affaires de poids dans le développement des logiciels gratuits. Alors, soyez prudent lorsque vous téléchargez, et observez quelques règles de base afin d’éviter les infections par PUP. De notre côté, nous continuerons notre lutte contre les PUP, leurs créateurs et ceux qui les diffusent.

Nous vous souhaitons une excellente journée (sans PUP) !

Emsi

What to read next

Reader Comments