Les robots chirurgiens télécommandés sont prônes aux piratages malveillants

Dès 2001, les progrès technologiques ont permis le développement de robots chirurgiens télécommandés. Les chercheurs de l’université de Washington ont découvert que ces robots, conçus à l’origine pour sauver des vies, sont toutefois vulnérables aux cyberattaques. Les pirates pourraient arriver à prendre le contrôle des robots et à les obliger à outrepasser les commandes des chirurgiens pour leur intimer d’autres mouvements. Une attaque de type « intermédiaire » permettrait à un pirate de prendre entièrement le contrôle du robot afin que ce dernier mène à bien des desseins malicieux. Il est dont essentiel de crypter les communications afin de parer à une telle menace, bien que les résultats ne soient pas infaillibles.

Retrouver ici l’article en anglais dans son intégralité

 

Fran Rajewski

What to read next

Reader Comments